Aller au contenu

Un peu d’histoire

L’oeuvre du frère Alcide

L’année 1928 représente un tournant dans l’histoire de la musique au Collège Notre-Dame. Le premier ensemble musical du Collège, sous la baguette de son fondateur, le frère Alcide Comtois, présente son premier concert. Imaginons la scène : huit musiciens, des instruments de fortune récupérés çà et là et surtout la musique, celle de Beethoven, en hommage au 100e anniversaire de sa Neuvième Symphonie! Le public est enthousiaste et souligne la qualité du travail accompli par ces jeunes.

Au fil des ans, sous la direction énergique et passionnée du frère Alcide, cet ensemble devient L’Harmonie du Collège Notre-Dame puis, en 1947, le corps musical officiel de l’équipe de football, les Alouettes de Montréal. C’est dire le prestige acquis par le groupe!

Les années 60 sont des années sombres pour l’enseignement de la musique au sein du collège; le sport étant de plus en plus omniprésent. La célèbre équipe de football, les Cactus, vole de succès en succès. L’éducation physique occupe deux heures de cours par jour dans l’horaire des élèves.

L’arrivée de Marc Deschamps en 1976 amène un second souffle à l’enseignement de la musique au Collège Notre-Dame. Corniste de formation, il a le désir de faire partager sa passion de la musique quels qu’en soient la provenance et les styles. Il bouscule le répertoire et la formation de l’orchestre et introduit le jazz, les musiques de film, etc. Les barrières tombent et les nouvelles tendances s’inscrivent dans les œuvres choisies par le nouveau directeur musical. Les musiciens bénéficient de cours privés, en plus de suivre des cours de formation de l’oreille, de solfège, de théorie et de littérature musicale. Les professeurs sont tous des musiciens spécialisés. Des instruments sont ajoutés et le répertoire s’élargit. Les trois orchestres qui regroupent les musiciens de même niveau participent à des concours et à des festivals. Ils ont l’occasion de se mesurer aux autres ensembles et musiciens de même catégorie.

 À quelques occasions, les musiciens du département de musique se produisent à la radio et la télévision. Les orchestres participent à quelques tournées (Québec et États-Unis) et enregistrent quatre disques compacts.

 Le nouveau directeur souhaite que les élèves-musiciens soient aussi à l’aise devant le lutrin que sur un terrain de football. Mission accomplie!